Chirurgie orale

Chirurgie orale 2017-11-01T10:15:38+00:00

La chirurgie orale

La chirurgie orale comprend la prévention, le diagnostic et le traitement chirurgical des pathologies de la bouche, des dents, des maxillaires et des tissus attenants.

Les extractions dentaires, le traitement des tumeurs et kystes des maxillaires et de la bouche, la chirurgie implantaire, la chirurgie pré-implantaire (greffes osseuses) et péri-implantaire, la chirurgie muco-gingivale font partie intégrante de l’exercice de la chirurgie orale.

L’extraction dentaire consiste à retirer une ou plusieurs dents. Au cabinet, nous portons une attention particulière pour éviter d’abîmer l’os environnant, et nous réalisons un parage de l’alvéole d’extraction avec pose de points de suture pour améliorer la cicatrisation.

L’avulsion (extraction) des dents de sagesse consiste à enlever les troisièmes molaires de la mâchoire du haut et/ou du bas.

Cette intervention est réalisée par exemple quand :
– Les dents de sagesse sont en mauvaise position (incluses ou non) et qu’elles ont été ou risquent d’être à l’origine de douleur, d’inflammation voire d’infection
– Il n’y a pas assez de place sur l’arcade dentaire
– Les dents de sagesse sont cariées et ne peuvent plus recevoir les soins classiques

Selon la disposition et le nombre de dents à extraire, et selon la préférence du patient, les extractions se font en une ou deux séances. L’anesthésie locale est la solution la plus indiquée. L’anesthésie générale, impliquant une hospitalisation ambulatoire en clinique, est préconisée en cas de forte anxiété.

Après l’extraction d’une ou de plusieurs dents de sagesse, il est fréquent qu’un petit saignement persiste pendant quelques heures. Si le saignement devient gênant, il suffit de plier une ou deux des compresses qui vous ont été données lors du rendez-vous sur la zone de l’extraction et de les mordre jusqu’à ce que le saignement s’arrête.

Un œdème (gonflement) peut survenir suite à l’intervention. Afin de réduire son développement, il est conseillé d’appliquer de la glace sur la joue du côté de l’extraction pendant les 2 jours suivant l’opération. En cas de douleur post-opératoire, des antalgiques vous auront été prescrits par votre praticien, suivez scrupuleusement ses recommandations.

Une dent incluse est une dent qui n’a pas fait son éruption sur l’arcade dentaire et qui est restée bloquée à l’intérieur de l’os, sous la gencive.
Il peut s’agir de dents normales (incisives canines prémolaires ou molaires) qui n’arrivent pas à sortir, ou de dents surnuméraires (dents qui poussent en plus des dents « normales », et qui gênent leur évolution).

Le chirurgien oral décidera en accord avec l’orthodontiste de garder ou d’extraire ces dents. Lorsqu’on décide de conserver ces dents, il est parfois nécessaire d’aider ces dents à sortir, en y collant une attache reliée à un appareil orthodontique. L’orthodontiste tractera ensuite progressivement la dent à sa place.

Des kystes se développent parfois dans l’os des mâchoires.

Ils sont souvent secondaires à une infection dentaire et doivent être retirés pour éviter la propagation de l’infection et une lyse plus importante de l’os. Le traitement de la dent en cause (ou son extraction) doit être réalisé parallèlement.

Les kystes peuvent aussi se développer de façon indépendante : ils doivent être retirés également, de façon à pouvoir en faire le diagnostic avec certitude et pour éviter qu’ils ne continuent à grossir.

Nous réalisons au cabinet l’exérèse des lésions intra-osseuses (kystes) comme des lésions des tissus mous (joue, lèvres, langue), après une première consultation pré opératoire.

Lorsqu’une dent n’est plus conservable et que son extraction est indiquée, la préservation du site est primordiale. Une extraction dentaire n’est pas un acte anodin, car elle va entraîner irrémédiablement une résorption (fonte osseuse) plus ou moins importante selon les cas.

Il est important de prévoir la préservation de cet os lors de l’extraction afin de pouvoir ensuite être dans les meilleures conditions pour remplacer la dent absente. Ceci est particulièrement important pour la réhabilitation des secteurs esthétiques.

La majeure partie de la résorption  se produit dans les 6 mois qui suivent l’extraction et se traduit par une déformation de l’os et de la gencive (creux). Le remplacement des dents perdues est alors plus difficile, surtout lorsqu’on souhaite un implant dentaire.

Les techniques de préservation incluent:
– une extraction délicate qui préserve au mieux les parois osseuses
– le comblement du site d’extraction par un matériau de comblement osseux.

Cependant, il n’est pas toujours possible de réaliser une préservation alvéolaire. Par exemple, dans certaines situations avec une infection trop active, ou lorsque l’os qui entoure et supporte les dents a été trop détruit par l’infection. Le chirurgien oral vous conseillera au mieux.

La greffe de gencive permet de remettre les gencives au bon niveau lorsqu’elles se sont rétractées, ou bien d’augmenter le volume de la gencive pour la renforcer.

Les chirurgies d’épaississement et de recouvrement des racines consistent à prélever de la gencive au niveau du palais ou derrière la dernière molaire supérieure, et à la placer sur les racines exposées, dénudées.
D’autres techniques consistent à repositionner la gencive sur les racines dénudées en la déplaçant.
Les interventions de chirurgie plastique parodontale peuvent s’adresser aux implants dentaires ou aux restaurations prothétiques conventionnelles. Il est possible d’améliorer le contour des tissus péri-implantaires par des greffes de gencive qui augmentent l’épaisseur des tissus.

Les minivis orthodontiques sont une aide au traitement orthodontique. Elles permettent d’en réduire la durée et réduisent les forces appliquées aux dents.

La mise en place est effectuée de façon simple au cabinet avec une petite anesthésie locale. Il n’y a pas de douleurs post opératoires excepté la gêne liée à la présence de la tête de la minivis qui dépasse légèrement de la gencive.

La vis est déposée lorsque l’orthodontiste n’en a plus l’utilité.

Une hygiène rigoureuse doit être observée autour de la minivis afin d’éviter le développement d’une inflammation de la gencive et la colonisation bactérienne le long de la minivis.

Horaires d’ouverture

Lundi – Jeudi 9:30 – 19:00
Vendredi 9:30 – 18:30
Certains Samedis 9:00 – 15:00

 01 40 53 98 82

Où sommes-nous ?

100, Avenue de Villiers
75017 Paris

PRENDRE RENDEZ-VOUS